Ce portail est maintenant disponible en tant qu’archive uniquement. Merci à tous ceux qui ont contribué à promouvoir le patrimoine culturel de la ville de Salé et du Maroc depuis 2002.

هذه البوابة متاحة الآن كأرشيف فقط. شكرا لجميع الذين ساهموا في تعزيز التراث الثقافي لمدينة سلا والمغرب منذ 2002
Accueil arrow Dossiers arrow Festival Mawâzine 2007 arrow Festival : Mawazine : parole aux jeunes !
Toutes les chroniques du festival Mawâzine 2007 Toutes les photos du festival Mawâzine Toutes les vidéos du festival mawâzine par Selwane.tv

 À propos de Selwane.com     Contactez-nous/Envoyer un article
Festival : Mawazine : parole aux jeunes ! Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Leïla Hallaoui - ALM - 15-05-2007   
Table de jury génération Mawazine Du 19 au 23 mai, dix groupes seront en compétition au cours de la finale de «Génération Mawazine» à Rabat.
Les vibrations des guitares électriques font trembler le jardin «Nouzhat Hassan», au centre-ville de Rabat. Ce vendredi après-midi, de jeunes musiciens et danseurs montent le son pour annoncer l’ouverture de la demi-finale « Génération Mawazine ». Ils sont au total trente groupes à avoir réussi le passage de la présélection du 2 mai. Au lancement de ce concours ouvert aux groupes de jeunes de 3 à 10 membres, la liste des inscriptions contenait pas moins de 145 participants.

A présent, et durant trois jours successifs (11, 12 et 13 mai), il faudra défendre sa passion jusqu’au bout pour accéder à la finale prévue du 19 au 23 courant où il n’aura que 10 groupes sur les 30. Pas question, donc, de laisser tomber la compétition ! Les dix premiers groupes qui devront produire devant le jury, ce vendredi, sont bien en avance par rapport au rendez-vous avec le jury : 17h. Normal, il faut se préparer, s’accorder et tester, par la même occasion, la température du public. Derrière les barrières bien alignées devant la grande scène garnie de projecteurs, installée au fond du jardin, les « supporters » se faisaient de plus en plus nombreux au fur et à mesure que la fin de l’après-midi s’approchait. Entre temps, les jeunes talents « s’échauffaient » dans une tente placée derrière la scène qui leur servait de coulisses. Tour à tour, les groupes se succèdent sur la scène pour faire exploser les amplificateurs de son et la joie du public, composé massivement de jeunes et d’adolescent. C’est qu’avec des ambiances de rock, de rap, de hip-hop, de break dance et autres variétés très « branchées », ce sont les jeunes qui s’y retrouvent le plus. Alors on danse, on crie, on acclame les groupes et on les ovationne.
Le courant public-musiciens passe sans aucun problème. Et cela offre les meilleures conditions à la compétition, dont l’ensemble du matériel avait été mis en place dans ce jardin le week-end d’avant, comme le confirme Tarik Alalou, représentant de l’agence « Hors limites» : «Le montage de la scène ainsi que l’installation technique ont été effectués samedi dernier (5 mai). Pour cette année, nous devions opter pour un nouveau concept pour les spectacles de la soirée».
Face à la grande scène, une longue table destinée au jury. Ce dernier est composé du musicologue Ahmed Aydoun, président, des chorégraphes Nadia Bouamoud et Kaïss Zinoun et de l’animateur Hit radio Mohamed Bousfiha qui se fait appeler «Momo». A chacun de ces membres, on a remis un dossier contenant les fiches d’évaluation pour chaque groupe. Le barème d’appréciation se focalise sur la dynamique du groupe, la qualité artistique et technique, l’adéquation danse/musique et la présence sur scène. A chaque genre musical correspond un barème spécifique. «Moi, ce qui m’importe le plus, c’est la présence sur scène. On doit se manifester quand on est sur scène !», s’exclame la chorégraphe et danseuse Nadia Bouamoud. Pour cette artiste, tous ces jeunes de «Génération Mawazine» devraient être plus souvent motivés : «Ils ont du talent et doivent être pris en charge. Or, il y a très peu d’espaces culturels où ils pourraient au moins effectuer leurs répétitions. L’Etat devrait y réfléchir».
Du talent, ils en ont, effectivement, à revendre. Le groupe «Black Storm» qui vient de Bab Chaâfa, l’un des quartiers populaires de Salé, est l’un des demi-finalistes, ce soir. «Nous ne cherchons, à travers Mawazine, que l’occasion de nous exprimer, de passer notre message de paix au public. Cela nous donne confiance en nous et de la satisfaction», confie Adil, le chanteur aux lunettes noires. A côté de lui, les musiciens : Adil, Aziz, Badr et Younès qui a eu l’idée de confectionner au groupe des tee-shirts noirs représentant les cordes d’une guitare sur lesquelles est inscrit le nom du groupe. Cette 2ème édition «Génération Mawazine» ouvre aussi une grande porte aux filles. «Elles étaient absentes, l’année dernière. Or, ce sont elles qu’on retrouve le plus souvent dans le break dance. Je leur ai proposé donc de les intégrer en ajoutant la danse», déclare Ahmed Ghayet, président du réseau Maillage et membre de l’Association Maroc-Cultures organisatrice de l’événement.
«Ces jeunes pleins de potentialités sont des promesses d’avenir pour notre pays. Génération Mawazine veut leur offrir une scène pour s’exprimer, pour ne pas se sentir marginalisés. C’est pour cela que nous avons convié le rappeur Abdel Malik. Il est un exemple pour tous ces jeunes», souligne le directeur du festival « Mawazine », Abdeljalil Lahjomri, présent au lancement de cette demi-finale.
Nos jeunes passionnées ont, désormais, des parrains. « Génération Mawazine » en apporte la preuve.

Les 10 finalistes de «Génération Mawazine»

- The Stunt Boys (Rabat) = Danse
- Amer (Rabat) = African
- Majicjack (Rabat)  = Rock 
- Whoknows (Rabat) = Rock
- Day ma Style (Casablanca) = Hip hop
- May Ara-Fusion (Casablanca) = Rap
- Hakmin (Meknès) = Rap
- The Stolen Souls (Kénitra) = Rock
- Bennane de Dance (Casablanca) = Danse populaire
-Sawt (Meknès) = Rap 

 
< Précédent   Suivant >

Selwane.TV||Reportages

Participez à la réussite de votre portail! 

Connectez-vous

Les oubliés des élections

Portail dédié au projet d'aménagement de la valée du Bouregreg
© 2003 - 2017 Selwane.com All rights reserved.
ayyoo | Selwane.TV | amwaj | settatbladi.org