Ce portail est maintenant disponible en tant qu’archive uniquement. Merci à tous ceux qui ont contribué à promouvoir le patrimoine culturel de la ville de Salé et du Maroc depuis 2002.

هذه البوابة متاحة الآن كأرشيف فقط. شكرا لجميع الذين ساهموا في تعزيز التراث الثقافي لمدينة سلا والمغرب منذ 2002
Accueil arrow Dossiers arrow Elections législatives 2007 arrow Les Marocains peu mobilisés par les législatives

 À propos de Selwane.com     Contactez-nous/Envoyer un article
Les Marocains peu mobilisés par les législatives Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par MICHEL ZERR - 08-09-2007- Le Figaro.fr   
Les premières estimations faisaient état d'une très faible participation.
IL N'Y AVAIT PAS foule hier matin dans les bureaux de vote du centre de Rabat ; une tendance confirmée à la mi-journée par le ministère marocain de l'Intérieur, qui faisait état d'un taux de participation nationale de 16 %, six heures après l'ouverture des bureaux de vote.

Outre les résultats définitifs, qui ne devraient pas être connus avant dimanche, même si une première estimation est attendue aujourd'hui en début de soirée, la participation sera l'un des éléments clés de ce scrutin : les autorités marocaines espèrent voir dépassés les 52 % des législatives de 2002.

 
La presse marocaine, dans une belle unanimité, invitait hier les électeurs à se rendre en masse dans les bureaux de vote. « À vous de décider », titrait en une le journal L'Économiste, proche des milieux d'affaires. Dans son éditorial, le quotidien rappelait qu'au premier tour de l'élection présidentielle de 2002 en France, c'est l'abstention qui avait permis à Jean-Marie Le Pen de se qualifier pour le second tour, laissant entendre qu'au Maroc la menace ne s'appelait pas Front national, mais PJD, le parti islamiste, qualifié de modéré.
 
Position de force
 
Même s'ils se sont assagis au cours des dernières années, pour présenter un profil de parti démocrate, les islamistes, emmenés par le Dr Saâd Eddine Othmani, continuent à inquiéter. Ainsi le quotidien Aujourd'hui le Maroc se demande s'ils vont « rafler la mise de la démocratie marocaine », estimant qu'il serait injuste que ce soit eux qui recueillent les fruits de huit années d'une modernisation du pays à laquelle ils n'ont en rien participé.
 
Beaucoup s'attendent pourtant à ce que le Parti de la justice et du développement arrive en tête de ces législatives. Ses dirigeants tablant, eux, sur l'élection de 70 à 80 de leurs candidats, sur un total de 325 sièges à pourvoir. Ce qui ne leur permettrait évidemment pas de prétendre à diriger un futur gouvernement, mais les placerait sans nul doute en position de force pour négocier une éventuelle participation à la gestion des affaires. À moins qu'ils ne décident cette fois de passer leur tour, et de s'installer dans une confortable opposition parlementaire. 
 
< Précédent   Suivant >

Selwane.TV||Reportages

Participez à la réussite de votre portail! 

Connectez-vous

Les oubliés des élections

Portail dédié au projet d'aménagement de la valée du Bouregreg

flash infos

سهرة في فن الفادو بمدينة الجديدة

Lire la suite...
 
© 2003 - 2017 Selwane.com All rights reserved.
ayyoo | Selwane.TV | amwaj | settatbladi.org