Ce portail est maintenant disponible en tant qu’archive uniquement. Merci à tous ceux qui ont contribué à promouvoir le patrimoine culturel de la ville de Salé et du Maroc depuis 2002.

هذه البوابة متاحة الآن كأرشيف فقط. شكرا لجميع الذين ساهموا في تعزيز التراث الثقافي لمدينة سلا والمغرب منذ 2002
Accueil
 

 À propos de Selwane.com     Contactez-nous/Envoyer un article
Des gymnastes militants (Ahmed BZIOUI) Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Ahmed BZIOUI - Des gymnastes militants   
Index de l'article
Des gymnastes militants (Ahmed BZIOUI)
PREFACE
INTRODUCTION
L'AVENEMENT D'UN SPORT AU MAROC
GENESE DE L'UNION
LA DECENNIE DE L'AFFERMISSEMENTS
LES ANNEES FASTES
DES GYMNASTES PELERINS
LE RAYONNEMENT
LA RENAISSANCE
LES MAITRES
CONCLUSION
LES MAITRES

L'histoire du sport national est riche de ces personnalités dont le nom est  lié à jamais à celui d'une association ou d'une discipline sportive pour laquelle ils ont œuvré avec dévouement.

Les chapitres précédents ont montré que la section gymnastique du FUS compte un nombre important de ces grandes figures: Brahim Laoufir, Mohamed Blidi, Mohamed Alami, Ahmed Fellat, Mustapha  Ben Saïd, Ahmed Lamzoudi, Mohamed Belkhadir...

Nous réservons ce chapitre à deux de ces personnages qui méritent un hommage particulier, Brahim LAOUFIR et  Ahmed FELLAT.

Pour tout ce qu'ils ont donné à la gymnastique marocaine, ces deux "maîtres" sont et seront toujours un modèle de dévouement et un symbole pour toutes les générations de gymnastes.

 

BRAHIM LAOUFIR

C'est incontestablement la plus grande figure que l'association ait connue, pour le rôle qu'il a joué pour la création du FUS, pour sa pérennité, son rayonnement et aussi pour l'action qu'il a menée dans le cadre de la lutte nationale pour l'indépendance.

Né en 1921, ce militant de l'Union Sportive de Rabat-Salé, a contribué pour une large part à la naissance de la section gymnastique du FUS.

D'après de nombreux témoignages, l'action de feu Brahim, ne se limitait pas au seul domaine sportif. "Cet homme est né pour aider les autres" disent de lui certains de ses camarades.

Dans le cadre de l'action nationale pour l'indépendance du pays, Il a joué un rôle important, en participant à des opérations de coordination entre les leaders nationalistes. Ceci lui a valu de connaître, comme beaucoup de ses camarades, les affres de l'emprisonnement.

Après la dissolution de l'USRS et le bouclage de la salle Dora par les autorités françaises, il s'est porté volontaire avec quelques-uns de ses camarades, pour faire disparaître le matériel et les documents secrets qui se trouvaient dans ce local.

En outre Brahim Laoufir a contribué à la création des sections de quartiers de football (qui étaient, rappelons le, de véritables cellules politiques) pour lesquelles il a fabriqué dans son propre atelier, des équipements leur faisant défaut, comme les ballons et les chaussures de football.

Sur le plan sportif, Brahim Laoufir a d'abord été gymnaste et entraîneur au sein de l'USRS, avant de devenir en 1946, le premier entraîneur officiel de la section gymnastique du FUS. Bien plus, il a été le premier entraîneur national marocain (il a accompagné l'équipe du Maroc aux Jeux Panarabes de Beyrouth en 1957) et le premier juge international marocain.

Ce technicien hors pair a prouvé qu'il était aussi un grand meneur d'hommes en présidant, pendant 15 ans, la section gymnastique du FUS.

Son action ne s'est pas limitée au seul cadre de l'association. Dès l'indépendance, il a contribué avec d'autres responsables de clubs marocains à la création de la Fédération Royale Marocaine de Gymnastique qui a été présidée par un autre membre du FUS, Ahmed Jebli Aïdouni.

Lorsqu'en 1963 il était candidat pour la présidence de cette Fédération, c'était un homme ambitieux avec en tête beaucoup de projets pour la gymnastique nationale, qui avait obtenu la confiance des clubs, pour gérer pendant plus d'une décennie, les destinées de cette discipline.

Depuis cette date, et jusqu'à sa retraite "sportive" en 1974, Si Brahim allait œuvrer sans relâche, pour le développement de la gymnastique et pour sa vulgarisation.

En outre, Si Brahim a été à l'origine de la création, en 1965, de la Fédération Maghrébine de Gymnastique. De même qu'il a représenté le Maroc à l'occasion de nombreuses manifestations internationales, tels que les jeux continentaux et les congrès internationaux.

Sur le plan professionnel, c'était un fonctionnaire exemplaire qui avait été chargé, au lendemain de l'indépendance, de la direction de la prison civile de "Lâalou" à Rabat. Drôle de destin cependant, que celui d'un homme qui s'est retrouvé responsable de cette même prison où il avait été incarcéré par les autorités françaises, et au pied de laquelle (cimetière "Lâalou") il a été enterré un mardi du mois d'Avril 1995.

 

AHMED FELLAT

L'histoire et notre mémoire d'enfants seront toujours marquées par l'image de cet élégant gymnaste, porteur du drapeau du FUS, précédant ses coéquipiers pendant les défilés organisés à l'occasion des festivités de l'indépendance. Il n'y avait pas un jour en effet, où on ne le voyait pas paradant avec fierté, à tel point qu'il est devenu pour les enfants que nous étions, le symbole de son club le FUS.

Cet ancien sociétaire de l'USRS, "Hmidou" (c'est le nom que lui connaissent tous ceux qui l'ont côtoyé), a été incontestablement jusqu'à ce qu'il prenne sa retraite sportive, l'un des plus grands techniciens de la gymnastique dans notre pays.

Né en 1925, Ahmed Ben Thami Fellat a été pendant près de vingt ans le meilleur gymnaste marocain, grâce notamment à ses qualités physiques et surtout à son sérieux.

Pendant cette longue carrière d'athlète, il a remporté plusieurs titres de champion du Maroc en individuel et par équipe.

En 1954, il était le premier et le seul athlète national à faire partie d'une équipe marocaine, composée de gymnastes français.

Jusqu'à cette période il aura été le meilleur gymnaste "autochtone" depuis l'avènement de la gymnastique au Maroc. Après l'indépendance, il a été sélectionné plusieurs fois en équipe nationale et a participé à plusieurs compétitions internationales dont les principales sont:

·       Les Jeux Panarabes de Beyrouth au Liban en 1957 (médaillé d'or)

·       Les Jeux Olympique de Rome en 1960.

Ses connaissances techniques, ses méthodes de travail et la rigueur qu'il a instaurée au sein de la section gymnique du FUS, ont fait de ce club, un modèle pour les autres associations. Aussi, les responsables de la FRMG lui ont-ils confié l'encadrement de l'équipe nationale, avec laquelle il a réalisé un excellent travail pendant près de 15 années.

Au sein de la FRMG, il s'est vu confier la présidence de la commission technique qu'il a dirigé pendant une dizaine d'années, avec le concours de quelques-uns de ses camarades du FUS.

Les qualités athlétiques de Haj Fellat auraient pu le destiner à d'autres carrières sportives. En effet, ayant joué au football à un niveau élevé, il s'est adonné au plongeon où il a excellé au sein d'un autre club prestigieux de la capitale, le Yacht Club de Rabat (YCR). C'est au Tremplin de 3 m, qu'il s'est distingué en remportant par deux fois   le titre de champion du   Maroc  en 1958   et 1962,   et en se classant deux fois deuxième, en 1955 et 1959. Dans cette discipline, comme en gymnastique, il a formé plusieurs générations de plongeurs. Au delà des titres sportifs qu'il a obtenu pendant sa carrière sportive, Ahmed Fellat a surtout été un grand éducateur et un formateur de grands sportifs. Une génération de gymnastes et de plongeurs a vu le jour grâce à lui pendant les décennies 50, 60 et 70. Parmi les élèves de Si Hmidou nous en citons quelques uns qui ont représenté dignement le FUS en gymnastique et le Yacht Club en plongeon, sur le plan national et international : Chiadmi, Louraoui, Boujendar, Bouras, Bzioui, Bennani entre autres.

Aujourd'hui encore, Haj Ahmed Fellat reste pour les "fusistes" le maître qui prodigue conseils et encouragements.


 

 
< Précédent   Suivant >

Selwane.TV||Reportages

Participez à la réussite de votre portail! 

Connectez-vous

Les oubliés des élections

Portail dédié au projet d'aménagement de la valée du Bouregreg

En Kiosque

 
© 2003 - 2018 Selwane.com All rights reserved.
ayyoo | Selwane.TV | amwaj | settatbladi.org