Ce portail est maintenant disponible en tant qu’archive uniquement. Merci à tous ceux qui ont contribué à promouvoir le patrimoine culturel de la ville de Salé et du Maroc depuis 2002.

هذه البوابة متاحة الآن كأرشيف فقط. شكرا لجميع الذين ساهموا في تعزيز التراث الثقافي لمدينة سلا والمغرب منذ 2002
Accueil arrow Selwane arrow Patrimoine arrow Les Jardins exotiques de Bouknadel
 

 À propos de Selwane.com     Contactez-nous/Envoyer un article
Les Jardins exotiques de Bouknadel Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par le matin   

Une convention signée sous la présidence de S.A.R. La Princesse Lalla Hasna : la Fondation BMCE Bank réhabilite les Jardins exotiques de Bouknadel
Les Jardins exotiques de Bouknadel seront sauvés de la lente dégradation qui les menace depuis plusieurs années.

S.A.R. la Princesse Lalla Hasna et les signataires de la convention


La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, la Fondation BMCE Bank pour l’éducation et l’environnement et la Direction générale des collectivités locales, ont décidé d’unir leurs efforts pour la réhabilitation de ces lieux magiques, situés sur la route de Kénitra, à une douzaine de kilomètre de Rabat.
Présidée par la S.A.R la Princesse Lalla Hasna, la cérémonie de signature de la convention-cadre pour la réhabilitation des jardins exotiques de Bouknadel, s’est déroulée au siège de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement en présence de MM. Mohamed Yazghi ministre de l’Aménagement du territoire et de l’environnnement, Karim Ghallab, ministre de l’Equipement et des transports.

Mais aussi de M’hamed El Mourabit, secrétaire d’Etat à l’environnement, Hassan Amrani, wali de Rabat-Salé, Saâd Hassar, directeur des collectivités locales, Mohamed Ibrahimi, directeur de cabinet du Premier ministre, Mme Fathia Bennis, directeur général de l’ONMT, M. Othman Benjelloun, président de la Fondation BMCE Bank et de son épouse, le docteur Leïla Mezian, vice-présidente de la même fondation, de M. Houcine Tijani, président-délégué de la Fondation Mohammed VI, dans son allocution dira que «Le choix de ce site unique au Maroc est symbolique car il est une parabole : il renvoie à une terre -celle de Bouknadel comme celle du Maroc d’ailleurs-une terre d’accueil de plusieurs cultures, procédant de différentes contrées au sein de ces jardins – natures, et leurs aspects variés de végétation et d’ambiance, propres à des pays si éloignés du Maroc, mais proches par leurs valeurs, qu’ils se trouvent en Afrique, aux Antilles, en Amérique, en Asie ou ailleurs.»

La réhabilitation des Jardins exotiques de Bouknadel se fera, selon le souhait de S.A.R. la Princesse Lalla Hasna, dans le respect du projet original de M. Marcel François, horticulteur français qui les avait créés au début des années 50. Cette œuvre de 10 années se présente principalement sous la forme de 3 zones : zone d’accueil (aire de jeux et de pique-nique), zone de production (pépinière) et, enfin, de loin la plus impressionnante, la zone jardins.

C’est en effet dans cette zone jardins que se déploie la philosophie des Jardins exotiques de Bouknadel, cette parabole de la diversité soulignée par M. Othmane Benjelloun à l’occasion de la signature de la convention-cadre pour la réhabilitation de ce site à haute valeur ajoutée touristique et culturelle.

Comme il est écrit dans la présentation des Jardins de Bouknadel, «Ces jardins ne sont pas simplement formés de plantes et chemins, mais d’aménagements variés qui font le charme de ce lieu où chaque recoin a été réfléchi.» Dans ce sens, si les Jardins-natures reconstituent des forêts de pays ou de régions comme le Congo, les Antilles, le Pérou, le Brésil, la Chine, le Japon, la Polynésie, l’Asie méridionale, la Ravine verte, le Mexique aride, et semi-aride, et la Savane, les Jardins-cultures traduisent la connaissance humaine et l’art de vivre à travers la reconstitution de différents types de jardins : Jardin andalou, Jardin japonais, Jardin chinois. Le Jardin didactique comporte enfin un vivarium, un aquarium et une ménagerie, de loin, d’ailleurs les plus dégradés de ces espaces.

Les études menées par un groupement d’architectes et de paysagistes, financées par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) serviront de support aux travaux de réhabilitation des jardins de Bouknadel avec le concours de la Fondation BMCE Bank, partenaire du projet.

La réhabilitation des Jardins de Bouknadel concerne les végétaux, le réseau d’eau, les bâtiments, les ouvrages d’art et l’alimentation électrique car, il faut le souligner : «Ces jardins ne sont pas simplement formés de plantes et chemins, mais d’aménagements variés qui font le charme de ce lieu où chaque recoin a été réfléchi. La disposition des ouvrages d’art : monticules, piles, jardinières, ponts, portiques, passerelles, escaliers, bancs, et pour finir, des bassins, les perspectives, ont été soigneusement étudiées de façon à exacerber la variation des lieux.»

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, la Fondation BMCE Bank pour l’éducation et l’environnement et la Direction générale des collectivités locales s’engagent, avec la réhabilitation des Jardins de Bouknadel, dans un projet d’avenir qui vise à en faire également «un lieu d’échange et de recherche, un laboratoire expérimental». L’acquisition du terrain limitrophe verra la construction d’une fermette pédagogique ouverte sur le milieu scolaire.
Lors de cette cérémonie, une convention a été signée avec le ministère de l’Equipement et du Transport pour la réalisation d’un parking et l’aménagement d’un carrefour d’accès aux Jardins exotiques de Bouknadel.

 
< Précédent   Suivant >

Selwane.TV||Reportages

Participez à la réussite de votre portail! 

Connectez-vous

Les oubliés des élections

Portail dédié au projet d'aménagement de la valée du Bouregreg

flash infos

سهرة في فن الفادو بمدينة الجديدة

Lire la suite...
 
© 2003 - 2017 Selwane.com All rights reserved.
ayyoo | Selwane.TV | amwaj | settatbladi.org