Ce portail est maintenant disponible en tant qu’archive uniquement. Merci à tous ceux qui ont contribué à promouvoir le patrimoine culturel de la ville de Salé et du Maroc depuis 2002.

هذه البوابة متاحة الآن كأرشيف فقط. شكرا لجميع الذين ساهموا في تعزيز التراث الثقافي لمدينة سلا والمغرب منذ 2002
Accueil arrow Selwane arrow Patrimoine arrow Les Portes de Salé
 

 À propos de Selwane.com     Contactez-nous/Envoyer un article
Les Portes de Salé Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par D'aprés: Cité Millénaire   

Bab Lamrissa

Les remparts sont percés de portes monumentales qui étaient habituellement ouvertes le jour, fermées après le coucher du soleil, ou lorsque des événements importants l'exigeait. Elles portent généralement un nom lié à un événement ou à un personnalité ou une situation géographique. On retrouve à Salé huit portes d'importance diverse:
Bab Sebta, porte du XIIe siècle, surélevée vers le début du XIXe siècles, se situe à l'enceinte nord de la ville. C'est une porte coudée composée d'une place et de deux bastions perpendiculaires de taille inégale, dont le plus important était défensif.
Bab Chaafa, très pittoresque.
Bab Maâlka, au sud-ouest, s'ouvre sur le cimetière et la plage. Elle était réservé au passage du sultan lorsqu'il venait visiter Sidi ben Achir ou un autre saint de la ville. Bab jdid, petite porte sans grand intérêt. Depuis les années 60 elle est utilisée comme dépôt.
Bab Bouhaja était une grande porte surmontée d'un donjon. Elle fut détruite à la fin des années 60.
Bab Dar Sinaâ, appelée actuellement Bab al-Farane, ancienne porte d'un bassin de radoub, elle permettait à l'eau de rentrer dans l'arsenal agrandi par les Mérinides. Elle est monumentale, large et flanquée de deux tours surmontées de merlons.
Bab al-Mrissa, porte maritime du XIVe siècle est unique par sa fonction, ses proportions ainsi que son ornementation. Elle fut bâtie par un ingénieur andalou venu de Séville, Mohamed ben Ali. Elle faisait face au Bou Regreg, en direction de la tour Hassan et elle s'ouvrait au sud. L'eau était amenée par un canal large et profond jusqu'à la porte nord, puis sortait pour s'écouler par la porte sud. "Quand un vaisseau était construit et qu'on voulait le lancer à la mer , on ouvrait le bassin de la porte nord. Quand l'eau le remplissait, on y lançait le vaisseau qui naviguait ensuite par la porte Mrissa jusqu'à atteindre le fleuve. C'est pour cela que l'arcade de cette porte se situait très haut pour permettre aux navires de passer au-dessous." (Mohamed Mnouni, Mémorial du Maroc). Une bande épigraphique extraite d'un verset du Coran encadre, parallèlement à une frise géométrique, les trois côtes de la porte entre les deux tours barlongues. De part et d'autre de l'arc, des motifs floraux s'entrelacent sur une surface quasi triangulaire au centre de laquelle sont flanquées deux coquilles symétriques. Le sommet de la porte est parachevé d'une frise d'entrelacs géométriques sous lesquels sont incrustées également des coquilles. A chaque extrémité de cette bande qui s'achève sur un angle, deux courtes colonnettes supportent un corbeau fait d'encoches, décoré de serpentines et couronné d'un plateau de pierre rectangulaire. Il est à préciser que l'ensemble de la façade y compris les différentes ornementation, est constitué exclusivement de pierre.
Il semblerait que la restauration entreprise actuellement à Bab al-Mrissa afin de remettre en état l'ensemble de cette porte et ses abords immédiats, soit une expérience unique dans le Royaume. A cet effet, elle requiert un travail minutieux, détaillé pierre par pierre afin de remettre en valeur cet imposant monument et ce, dans les règles de l'art, en lui conservant une lecture historique et archéologique.
Bab Fès ou Bab Lakhmiss donne accès à l'est du pays.
 
 
Bab Lamrissa Bab Mellah
 
 
 
< Précédent   Suivant >

Selwane.TV||Reportages

Participez à la réussite de votre portail! 

Connectez-vous

Les oubliés des élections

Portail dédié au projet d'aménagement de la valée du Bouregreg
© 2003 - 2017 Selwane.com All rights reserved.
ayyoo | Selwane.TV | amwaj | settatbladi.org