festival Mawazine : Ratisser plus large sans verser dans la banalité
Ecrit par Khadija Benhaddouch - 25-05-2007   

Le festival Mawazine Rythmes du monde, qui a pris fin jeudi soir, aura été à la mesure de l'ambition qu'il s'est donné pour sa sixième édition (18-24 mai) : ratisser plus large sans pour autant verser dans la banalité ou dans un quelconque parti pris artistique.
De bout en bout, Mawazine a réussi à préserver son label artistique "rythmes du monde" et son image d'événement artistique international ouvert sur des expériences culturelles tant nouvelles qu'enrichissantes. Le public a eu ainsi l'occasion de découvrir la richesse des patrimoines musicaux asiatique, européen, africain, latino-américain, particulièrement celui de l'espace lusophone.

Cette édition a atteint les objectifs qui lui ont été assignés sur les plans de la qualité, de la diversité des spectacles, de la présence du public ou encore de l'organisation, ont assuré les organisateurs lors d'une conférence de presse tenue, mercredi à Rabat, pour évaluer le bilan du 6-ème festival Mawazine.

Selon les organisateurs, le budget consacré à ce festival est estimé à 11.5 millions de DH, dont environ un million réservé à l'évènement "Génération Mawazine". Cette enveloppe, répartie presque équitablement entre le secteur public et les sponsors privés, est partagée à raison d'un tiers pour le cachet des artistes, et le reste pour les équipements techniques visant à assurer plein réussite aux différents spectacles, à la communication, la restauration et l'hébergement, entre autres.

La participation marocaine, qui a occupé une place de choix, a remporté un franc succès auprès du public, a indiqué à la presse le président du festival, M. Abdeljlil Lahjoumri, citant à titre d'exemple le grand succès enregistré par les spectacles de l'artiste Hajja Hamdaouia. Cette participation a été rehaussée par la présence de la diva Naima Samih, le musicien Nouamane Lahlou, le prestigieux orchestre philharmonique du Maroc, le groupe Lamchaheb et bien d'autres artistes du répertoire marocain, a-t-il rappelé.

Festival équilibré, Mawazine a réussi à allier l'esprit "multiple" de l'événement et le concept "Rythmes du Monde" riche en enseignements culturels grâce à une programmation qui a permis de toucher l'ensemble des catégories sociales de la ville surtout les jeunes.

Une semaine durant, les mélomanes ont eu droit à une programmation riche et plurielle répartie sur huit espaces d'expression offerts par cet événement (grandes scènes en plein air, salles de spectacle et le Théâtre Mohammed V).

Les organisateurs ont tenu, à cette occasion, à saluer l'engouement du public de la capitale pour les différents spectacles, le qualifiant de public "exigeant au goût raffiné".

Placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le 6-ème festival Mawazine a connu la participation de plus d'une trentaine d'artistes venus notamment du Brésil, du Portugal, d'Egypte, du Kazakhstan, de la Palestine, du Chili et du Maroc. Ce festival, initié par l'Association Maroc Cultures, a également réservé une place de choix aux jeunes talents de la scène musicale marocaine, présente à travers "Génération Mawazine".