Quand un festival fusionne avec sa ville : le festival d’Essaouira
Ecrit par Communiqué   

TOUT LE MONDE s’accorde à dire que ce Festival Gnaoua ne pourrait pas avoir lieu ailleurs qu’à Essaouira : il y a dans cet état de fait quelque chose de l’ordre de l’inexplicable, qui tient à l’ambiance magique, si particulière d’Essaouira. La réussite de ce festival réside dans cette construction “Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira”, dont Essaouira est à la fois la clé de voûte et la pierre fondatrice.
Ce n’est pas un hasard si le festival se déroule à Essaouira, l’ancienne Mogador, le port de Tombouctou, ayant été un carrefour stratégique du commerce des esclaves, ancêtres des maîtres Gnaoua d’aujourd’hui. Essaouira est donc un lieu de mémoire de l’histoire de la confrérie des Gnaoua, comme en témoigne l’existence de la seule Zaouia Gnaoua au Maroc, et son festival est devenu le vecteur et le catalyseur de cette histoire, en faisant des Gnaoua, descendants d’esclaves, des artistes à part entière.

Qualifiée par les médias internationaux de “Woodstock marocain”, de “Nouvelle-Orléans africaine”, ou encore de “Mecque du son Gnaoua”, Essaouira durant son festival se transforme pour devenir un lieu d’échange entre des centaines de milliers de personnes venus des quatre coins du Maroc et du monde. La petite ville de 70 000 habitants accueille désormais chaque année plus de six fois sa population, et rassemble, dans une ambiance conviviale et décontractée, des personnes venues de tous les horizons sociaux et géographiques.
Si le festival doit beaucoup à sa ville, le contraire est également vrai : le festival Gnaoua attire aujourd’hui près de 15 000 touristes étrangers et plus de 400 000 marocains.
Le festival a eu une influence positive sur le tourisme : Essaouira bénéficie aujourd’hui d’un investissement global de 4,5 milliards de DH dans le cadre du plan Azur, et de grands acteurs économiques poursuivent leur investissement dans la ville. Mais Essaouira n’est pas une destination touristique ordinaire : l’essor actuel se fait à la lumière de la ville et de son histoire, car, à travers ses festivals, et notamment le Festival Gnaoua et Musiques du Monde, le plus médiatisé à l’international, Essaouira s’est affirmée comme une réelle destination de tourisme culturel.